L’avenir du chauffage au mazout passe par les combustibles neutres en carbone

Retour à l'aperçu
Pro

Informazout a profité de la 3e édition du salon professionnel Install Day, ce 22 novembre à Bruxelles Kart Expo, pour partager avec les installateurs sa vision de la transition énergétique.

Le salon organisé par TechLink et la Confédération Construction a attiré pas moins de 3300 visiteurs. Un beau succès de foule et une occasion rêvée de présenter aux installateurs le rôle que peuvent jouer les chaudières au mazout dans la transition énergétique.

Outre 133 stands, le salon proposait également un programme de conférences, dont une donnée par Informazout sur l’avenir du secteur. « Non seulement le mazout a encore de l’avenir, mais nous avons aussi un message très positif à partager », a déclaré Willem Voets, General Manager Informazout, lors de sa conférence.

Trois étapes vers un chauffage pauvre en carbone

Plan en 3 étapes

La vision d’Informazout repose sur un plan en 3 étapes :

  1. Promouvoir les mesures qui permettent aux consommateurs de réduire leurs besoins en énergie : isolation, remplacement des anciennes chaudières par des modèles à haut rendement au mazout. Ces mesures sont accessibles financièrement et rentables car elles peuvent facilement générer des gains de 30% ainsi qu’une diminution des émissions de CO2 équivalente.
  2. La combinaison du mazout avec des énergies renouvelables, qui permet une baisse des émissions de CO2 de 45%.
  3. L’utilisation de combustibles liquides pauvres, voire neutres, en carbone : actuellement en phase de test, ces combustibles ne nécessitent pratiquement aucune adaptation des installations de chauffage actuelles et réduisent les émissions de CO2 jusqu’à 80% !

« Ces nouveaux produits comme le HVO (huile végétale hydrotraitée) sont déjà disponibles. Dans un premier temps, ils pourront être mélangés avec la mazout. A terme, ils le remplaceront. Plusieurs pétroliers sont d’ailleurs en train de construire des sites de production dédiés à ce type de combustible renouvelable. Cela signifie que le chauffage au mazout reste une technologie qui présente des perspectives d’avenir intéressantes », poursuit-il.

Installateur = maillon clé de la communication

Ces développements sont malheureusement encore trop peu connus du grand public et des installateurs. Et d’ajouter : « Il est important d’informer les installateurs sur ces développements pour qu’ils puissent à leur tour rassurer les consommateurs. Les installateurs sont en effet un maillon clé de la communication vers le consommateur »

« Le message à retenir est qu’en se chauffant plus efficacement au mazout et prochainement avec les combustibles neutres en carbone, le consommateur contribue au respect de l’environnement sans rien sacrifier à son confort et cela à moindre coût (pas besoin de rénovation énergétique profonde ou de remplacement total de l’installation). A nous tous de faire passer ce message », conclut Willem Voets.

La présentation de la conférence d’Informazout sur la transition énergétique est disponible pour les professionnels qui souhaiteraient l’utiliser dans leur communication vers leurs clients.

Découvrez le reportage de Canal Z sur les combustibles liquides renouvelables

Ne ratez pas notre dossier sur les combustibles liquides renouvelables dans notre magazine Chauffage Info de décembre 2019.

Lire le dossier

Des combustibles neutres en carbone pour un chauffage climatiquement neutre

Sur le même sujet

Le mazout fait partie de la solution
Pro
Les préoccupations climatiques occupent à raison le coeur de tous les débats. Dans ce débat, nous...
Heating Avenue, réflexion sur l’avenir du secteur du chauffage
Pro
Le mazout est un acteur d’un avenir durable. Les évolutions technologiques des combustibles...