10 conseils pour réduire ma facture de chauffage au mazout

Comment réduire ma consommation de mazout ? Nos spécialistes ont rassemblé dix conseils pratiques pour une utilisation plus rationnelle de l’énergie. A vous les économies !

1. Chauffez votre habitation à la température adéquate

Une température trop élevée dans la maison ne profite absolument pas à votre confort, ni à votre santé. Choisissez une température adaptée à l'usage de la pièce et n'oubliez pas que, pour votre santé, la solution la plus saine consiste à régler la température entre 20 et 21°C.

Savez-vous qu’un degré de moins représente une économie d’énergie de 7% ?

Températures généralement recommandées :

  • 23°C dans la salle de bains (uniquement lorsqu'elle est occupée)
  • 20°C dans la salle de séjour, la salle à manger, le bureau et les chambres des enfants (s'ils y font leurs devoirs)
  • 18°C dans la cuisine
  • 16°C dans les chambres à coucher.

2. Diminuez la température de nuit et lorsque vous vous absentez

Réglez le thermostat sur 14°C/16°C environ 1 heure avant de vous coucher. Faites de même lorsque votre habitation est inoccupée durant la journée. Ce réglage peut se faire automatiquement si vous disposez d'un thermostat équipé d'une minuterie. L’économie ? 5 à 8% de combustible !

3. Baissez la température de votre boiler

La salle de bains est de loin le plus gros consommateur d’eau chaude sanitaire (bain, douche). Cette eau est utilisée à 40°C maximum. Vous pouvez donc adapter la température de production de votre boiler. Pour des raisons bactériologiques, il est toutefois conseillé de maintenir la température de l'eau chaude à 65°C (une température inférieure est envisageable pour autant qu’on la monte une fois par semaine à 65°C pour éviter tout risque). 

4. Vérifiez la pression de votre installation de chauffage

Le manomètre placé à côté de votre chaudière indique la pression de votre installation. La pression idéale est souvent indiquée par une flèche ou une zone verte. Si la pression est inférieure à 1,5 bar, ajoutez de l’eau. Si la pression descend de manière répétée sous le seuil de 1,5 bar, contactez votre chauffagiste pour remplacer le vase d’expansion. Cette intervention profitera au rendement général.

5. Adoptez le thermostat atmosphérique

Le thermostat de la chaudière règle la température de l'eau dans votre installation de chauffage. Grâce au thermostat atmosphérique, il vous est possible d'adapter la température de vos pièces en fonction de la température extérieure. 
Pour plus de confort, vous pouvez aussi combiner deux dispositifs : un thermostat lié à la météo comme réglage de base, d’une part, et des vannes thermostatiques sur le radiateur comme réglage final pour plus de précision, d’autre part. Il existe même des vannes thermostatiques programmables (équipées d'une minuterie).

6. Procédez à l’entretien annuel de votre installation

L’entretien annuel de votre installation de chauffage est non seulement obligatoire mais a aussi un impact positif sur votre consommation. Saviez-vous qu’un brûleur mal réglé peut entraîner une surconsommation de 20%. On estime aussi qu’une couche de suie de 1 mm sur les surfaces de chauffe augmente votre consommation d’au moins 3%. Autre conseil : faites appel à un ExpertMazout.

7. Purgez vos radiateurs

Purgez chaque radiateur de votre habitation en tournant le petit robinet du radiateur. Refermez le robinet dès que de l’eau se met à couler. Attention, commencez toujours par le radiateur au point le plus bas de votre habitation et travaillez en montant.

8. Isolez l’arrière de vos radiateurs

Les radiateurs placés contre un mur extérieur rayonnent tant vers l’intérieur de la pièce que vers le mur extérieur. Pensez à coller une feuille d’aluminium sur le mur derrière vos radiateurs pour refléter la chaleur vers l’intérieur.

9. Ne couvrez pas vos radiateurs

Evitez de placer un canapé ou un meuble devant un radiateur. La perte d’efficacité peut facilement atteindre 10% lorsque vous réduisez la surface libre dans le corps de chauffe. Comme la poussière retient la chaleur, pensez aussi à les dépoussiérer de temps en temps pour un meilleur rendement.

10. Envisagez de remplacer votre ancienne chaudière/brûleur

Selon l’âge de votre installation de chauffage, il peut être intéressant de remplacer votre chaudière même si elle fonctionne encore correctement. Le remplacement d’une chaudière de plus de 20 ans par un modèle récent à haut rendement peut entraîner une économie de mazout allant jusqu’à 30% ! Pour plus d’infos à ce sujet, ne ratez pas notre article ‘Est-il rentable de remplacer mon installation de chauffage ? Et si oui, quand ?’, notre simulateur d’économies ou encore nos conseils d’optimisation.