Le mazout et l'environnement

Le chauffage au mazout, une solution parfaitement durable

Le mazout est souvent victime de préjugés, et ceux-ci sont plutôt tenaces. De temps à autre, on entend que les réserves ne sont pas inépuisables, alors qu’elles sont constamment revues à la hausse. De plus, le mazout est stigmatisé comme étant néfaste pour l’environnement. La situation a pourtant fortement évolué ces derniers temps. La teneur en soufre du mazout a diminué de façon spectaculaire et les nouvelles installations au mazout sont devenues beaucoup plus économes en énergies et respectueuses de l’environnement. Elles peuvent, par ailleurs, parfaitement être combinées à l’énergie renouvelable. Le chauffage au mazout constitue bel et bien une solution durable !

Mazout et effets de serre : opter pour le chauffage au mazout ne contribue pas à l’augmentation de l’effet de serre!

En juin 2004, une étude réalisée par le bureau d’études RDC Environment est parue. Cette étude portait sur l’impact des émissions dues au chauffage au mazout ou au gaz naturel sur l’effet de serre, de l’extraction à la combustion finale, sur la base des futures sources d’approvisionnement que sont la Russie, le Moyen-Orient et l’Afrique. Il en est ressorti que le remplacement des chaudières au mazout par des chaudières au gaz naturel, depuis 2005 en Belgique ne conduirait pas nécessairement à une réduction des émissions de gaz à effet de serre, sur 100 ans.  Une mise à jour de cette étude a entre-temps été effectuée, les conclusions en sont similaires.

Chaudières à condensation : Rendement maximal

Le moyen le plus logique de maîtriser le budget de chauffage et de limiter l’émission des gaz de combustion consiste à diminuer la consommation de combustible. Aussi, une véritable révolution a-t-elle eu lieu en matière de rendement au cours des dix dernières années. Les chaudières au mazout les plus économes sont les chaudières à condensation. Dans ce type de chaudière, une partie de la vapeur d’eau, qui se forme lors de la combustion, est refroidie en eau de condensation et la chaleur qui s’en dégage est récupérée via un échangeur de chaleur. 

Attention au label énergétique de votre installation au mazout

Les chaudières économes en énergie sont aujourd’hui la norme. Leur degré d’efficacité énergétique est indiqué par un label énergétique que vous retrouvez aussi sur les réfrigérateurs ou les machines à laver. Si vous optez pour une chaudière avec un label A, vous pouvez économiser jusqu’à 30 % de votre consommation ! Attention : le label ‘produit’ n’est pas identique au label ‘package’. Ce dernier concerne la combinaison avec l’énergie renouvelable et améliore l’efficacité énergétique et la durabilité de votre système de chauffage (vous pouvez par exemple augmenter la durabilité de l’installation complète en installant un réservoir tampon). 

Label Optitank : Sécurité maximale

Le label Optitank vous garantit non seulement un réservoir sûr et respectueux de l’environnement mais également une longue durée de vie. Grâce à la qualité de la construction, le système de double paroi ou d’encuvement ainsi que le placement par un ExpertMazout, un réservoir Optitank est synonyme de construction hyper protégée. Afin de vous assurer une protection maximale, le réservoir est pourvu d’un système anti-débordement électronique qui coupe automatiquement l’arrivée de mazout lorsque le réservoir est presque plein. La sécurité est encore optimalisée grâce à un système de détection de fuites. Si le réservoir est placé sous le contrôle d’un ExpertMazout, vous recevez un certificat Optitank ainsi qu’une plaquette d’identification. Ce certificat vous donne droit à 10 ans de garantie et à des réparations ou des remplacements gratuits durant cette période en cas de défauts de fabrication. De plus, certaines compagnies d’assurance proposent même une couverture supplémentaire pendant 30 ans. 

Brûleurs : Émission minimale de gaz

Flamme bleue, flamme grise, Low Nox… Toutes ces techniques visent un objectif commun : limiter les émissions de gaz nocifs. Grâce à cela le CO et la suie sont quasi inexistants et les émissions d’oxydes d’azote sont fortement réduites. Résultat : moins de suie, moins d’entretien, et votre chaudière maintient son rendement élevé.

Le mazout et le soleil : l’union fait la force

Le soleil est la source d’énergie la plus respectueuse de l’environnement. Et gratuite, qui plus est ! Environ deux tiers de l’énergie nécessaire pour votre eau chaude sanitaire peuvent être fournis par le soleil. 
Tout ce dont vous avez besoin est un collecteur solaire. Celui-ci capte la lumière du soleil, la transforme en chaleur puis transmet celle-ci à un liquide circulant à travers un échangeur de chaleur. Cet échangeur de chaleur transmet ensuite la chaleur à un chauffe-eau solaire.  Lorsque la réserve d’eau chaude est épuisée, ou lors de journées nuageuses, le mazout représente un chauffage annexe idéal. Ce chauffage annexe peut se faire via un chauffe-eau solaire – on parle d’un boiler duo – ou dans un contenant séparé.